70s spring vibes – Why do bloggers always need more ? do I ?

http://audreymarianne.blogspot.com/feeds/posts/default?alt=rss

                           « Encore cette blouse ?« . Voilà exactement ce qui m’a traversé l’esprit quand j’ai commencé à compiler les vêtements pour préparer la tenue de ce shooting. Oui parce que cette blouse, vous l’avez déjà vu ici (c’était déjà il y a plus d’un an !). Ce vêtement, je l’adore : je l’ai payé une vingtaine d’euros je crois bien, et je l’ai largement rentabilisé depuis parce que je le porte très très souvent. Je l’associe à des jeans, des jupes, sous des robes à bretelles, … Bref, je le porte. Comme toute personne censée. Alors aujourd’hui j’ai envie de parler d’un thème un peu à contre-sens : pourquoi les blogueuses/blogueurs mode ont-ils toujours besoin de montrer des nouveaux vêtements à leurs lecteurs, et quelle position avoir par rapport à notre époque de sur-consommation évidente ?
J’ai fais ce constat il y a déjà longtemps, mais aujourd’hui ma position sur le sujet à un peu changée. Il y a encore quelques années, j’adorais voir mes blogueuses préférées présenter toujours des nouvelles tenues : c’était source d’inspiration, de renouveau, et il n’y avait pas de sentiment de lassitude. Je comprenais aussi bien sûr la nécessité de proposer toujours un contenu inédit à ses lecteurs, car moi-même je suis une personne qui se lasse facilement. D’autant plus aujourd’hui où la proposition en terme de blogs ne cesse d’accroître : à l’époque il n’y avait qu’une vingtaine/treintaines de blogs mode très connus, alors que maintenant je n’ose imaginer le nombre (et c’est très bien je trouve que chacun fasse ce qui lui plaît !). De même, j’adorais avoir de nouveaux vêtements moi aussi et il arrivait parfois que je porte un vêtement une ou deux fois seulement avant qu’il ne tombe dans les abysses de ma penderie pour n’en ressortir qu’au tri bi-annuel où les pauvres délaissés de ma garde-robe se retrouvaient donnés à des associations. Et puis les années ont passées et j’ai trouvé de plus en plus dommage de dépenser de l’argent dans des vêtements qui possiblement ne dureraient qu’une saison parce que la saison prochaine je m’en serais complètement lassée. Et au final, à craindre la monotonie j’ai fini par craindre la nécessité toujours grandissante d’acheter des nouveautés.
A l’ère des stories instagram où nous sommes redirigés vers toujours plus de sites, c’est devenu très difficile de résister à cette petite robe pour l’été ou aux belles sandales qui, oh génial, sont en soldes ! Swipe up.
Et puis heureusement, dans un éclair de lucidité, je me suis rappellé qui avait commencé à écrire ce blog. Une adolescente d’à peine 15 ans qui pensait qu’il n’y avait pas besoin d’avoir beaucoup d’argent pour « avoir du style ». Une adolescente qui a grandi en lisant Vogue et Glamour et qui recréait les tenues qu’elle adorait avec des vêtements achetés chez Pimkie ou Promod. Une adolescente qui a gardé sa première paire de talons pendant quatre ans en les portant tous les étés, parce qu’elle les adorait et qu’ils n’étaient pas usés. Une adolescente qui récupérait les vieux jeans à son père pour les couper et en faire des shorts, comme les filles sur lookbook.nu. Une adolescente qui ne donnait de la valeur à ses vêtements que de part leur histoire et pas par leur potentiel pour des likes sur instagram.
                           « That blouse again ? ». Here are exactly what crossed my mind when I started piling up clothes for an outfit worth a photoshoot. Because actually you’ve already seen that blouse, right here (more than a year ago !). But I just love that piece of clothing : I bought it for 20 something euros, and the famous cost per wear I got out of it is probably crazy just because I wear it so much. With a pair of jeans, a skirt, underneath a sleeveless dress, … So yeah, I wear it. Like every sane person would. So today what I’d like to talk about might be just a little bit out of the box for someone who consides herself mainly a fashion blogger : why do bloggers always need more new clothes to show on their blog, and what position to adopt in our over-consumption world ?
 I have thought about that for years, but today what I think about it changed a bit. Some years ago, I loved to see my favorite bloggers showing new outfits : it was inspiring, renewing, and I wasn’t getting tired of anything as everything was also so new and shiny. I also got how bloggers need to show new stuffs to their readers, because I was also someone getting easily bored. Especially today in a world where the amount of « fashion » blogs have reached such a point that I will not dare to thing about a number (and I think it really is a good thing that people do what they like !). And I too, loved to get new clothes, to a point where I would sometimes wear a piece one or two times before it getting lost amongst all of the other clothes in my wardrobe until my bi-annual clear out where these would go to charity because I would be so over them. And years went on and the more I grew up the more I thought it was such a shame to spend money on clothes I would only wear for one season. And in the ned, the fear of boredom became the fear of endlessly wanting new things.

In our instagram era where we are always redirected on more websites, it has become very difficult to stay away from that pretty little summer dress or those amazing shoes that, how amazing, are on sales !
Swipe up.

And some day, thankfully, I remembered who started this blog. A teenage girl that wasn’t even 15, who thought that you don’t need much money to have « a style ». A teenage girl whou grew up reading Vogue and Glamour, recreating the outfits she loved with clothes bought at your local store. A teenage girl who kept her first pair of heels for 4 years, wearing them to death because she thought they were so cool. A teenage girl who would cut her dad’s jeans to make trendy shorts like the girls she would see on lookbook.nu. A teenage girl who valued her clothes more for their history than their instagram potential to get more likes.

Alors qui blâmer ? La société parce qu’il y a toujours plus de produits sur le marché ? Les bloggers qui véhiculent toujours plus de liens ? En réalité, je pense que les choses sont plus complexes, mais voilà comment je les vois, de ma petite place de jeune femme de 23 ans qui n’a pas encore de salaire, et qui ne gagne pas sa vie grâce à son blog.

Je pense qu’il n’y a rien à reprocher aux bloggers pour qui c’est le métier de présenter de nouveaux produits, de placer des liens, etc. C’est leur travail. Comme la vendeuse chez H&M qui vous conseille d’essayer cette chemise avec le jean que vous venez d’attraper pour aller en cabine.

  
Est-ce qu’un blogger sur internet ou un vendeur en magasin vous force à acheter ? Je ne le pense pas.

Est-ce que vous pouvez vous faire influencer ? Bien sûr ! Mais il y a aussi certaines personnes qui sont très contentes de tomber sur un vendeur qui conseille, tout comme certains apprécient les liens relayés par les bloggers. Par exemple, j’étais ravie quand une blogueuse que je suis à poster un lien vers un tailleur rose, pile poil ce que je cherchais et en plus dans mon budget. D’un autre côté, je me suis également rendue compte que mes blogueuses favorites étaient souvent celles qui arrivaient à montrer plusieurs fois le même vêtement porté différement. Parce que je m’identifiais plus à ça, que ça me semblais plus accessible en comparaison à des pièces à 1 000€ portées une fois pour un shooting et plus jamais vues.

So who’s to blame ? Society because of the never ending products coming our way every day ? Bloggers that put links everywhere ? Truth be told, I do think it is a little bit more complex than we would think, but here’s how I stand as a young woman of 23 years old, who do not have a salary yet and who do not live thanks to her blog.

I think that there’s actually no need to blame bloggers for anything. It is their job to share new stuffs, to put links to the products, to try out and share things on the internet. They pay their bills with this work. Like the lady or man in H&M that advices you to try the pair of jeans you just took with that beautiful shirt right here.

Do a blogger on the internet or a sales assistant in a shop forces you to buy anything ? I don’t think so.

Do you get influenced ? Hell yes, and that’s pretty normal. And there are actually a lot of people that are very happy about bloggers putting links because it can lead to some pretty good finds (I plead guilty !). On another note, I also realized that my favorite bloggers were also the ones that would were pieces several times, showcasing different ways to wear a shirt or a dress. I love it because it feels like it could be me, wearing my favorite shirts 10 different ways because I just love to wear it ! Much more relatable than clothes worth more than a month’s salary of my boyfriend that I would see on one shoot and then never again.

Alors avec tout ça en tête, j’ai pris cette blouse et je me suis dis « et oui, encore elle, je l’adore« . Après tout, je suis toujours honnête sur mon blog et je n’ai pas envie de véhiculer une image qui n’est pas ce que je suis. 
Je n’ai pas des sommes infinies d’argent à mettre dans des vêtements toujours nouveaux pour être sûre que mes photos sur instagram ne se répètent pas.
Sorry not sorry. J’ai un loyer à payer, des factures, des priorités bien avant les fringues. Alors même si j’adore encore regarder des blogs avec des tenues hors de prix (parce que ça m’inspire et que je pense qu’on peut recréer très facilement des looks de designers à moindres frais !), mon blog ne risque pas de devenir autre chose que le journal sincère d’une jeune femme dont le style évolue et les envies aussi. Et parfois, oui c’est vrai, vous voyez les mêmes vêments portés deux ou trois fois ici. Mais c’est juste la vie. Je ne parle même pas de mon sac Vuitton que vous voyez à tous les shootings depuis des mois ? Et bien oui ce petit truc a coûté un bras et que je l’adore, parce que j’ai préféré faire le choix d’un sac de luxe qui me faisait rêvé depuis des années que de continuer à acheter un nouveau sac chez Mango à chaque saison. C’est aussi ça la vie et ma façon de voir les choses, parce que la mode c’est aussi se faire plaisir. Et au fond, j’aime bien que ça soit comme ça : juste le blog d’une fille normale qui aime la mode et qui aime bloguer pour parler de vêtements – qu’ils viennent de chez Zara ou de chez Dior, que vous les ayez vu pour la première fois ou pour la cinquième, est-ce que ça importe vraiment au fond ?
Car à la fin de la journée, ce qui compte c’est de s’être sentie bien dans sa tenue, pas de savoir si vos statistiques sur instagram ont été bonnes. C’est aussi de rentrer à la maison satisfait de soi-même, en gardant en tête qu’avoir acheté ou non cette dernière paire de bottines que notre blogueuse préférée a montré la semaine dernière n’aurait problablement rien apporté de plus si ce n’est un petit plaisir négligeable face aux grands plaisirs que l’on peut tirer d’une jolie balade en forêt, d’un verre à la terrasse d’un café aux premières journées ensoleillées de printemps ou de la satisfaction personnelle d’être présent pour les gens que l’on aime. Alors ce que je propose aujourd’hui n’est pas osé, pas innovant, pas inventif : 
prenons juste les choses avec une petite pincée de sel et un grand pas de recul, fermons toutes nos applications pendant quelques heures et respirons un grand coup pour nous rappeller qu’après tout, nous ne parlons que de choses matérielles qui ne nous définissent pas.


So with all of this in mind, I took that blouse and thought « yes, this one again, because I love it ». And after all I’ve always been honest on my blog and I don’t want to showcase a image that isn’t me. 
I don’t have endless money to spend on new clothes just to ensure my instagram feed won’t be repetitive.
Sorry not sorry. I have bills to pay, food to buy (because I would really fancy having food on the table every day, hell yes). So even if I still enjoy reading blogs that are out of my reach in terms of clothing (because they are such a great way to get inspired and that I think it is super easy to recreate a designer look with high-street pieces !), my blog can’t compete on that field. It will still remains the diary of a young woman making her way through life and enjoying playing with fashion along the way. So yes, you might see the same piece two or three times here. But that’s just life. And I won’t even talk about my Vuitton bag that you’ve seen on every shoot for months ? That cute thing costs an arm so yes imma wear it ’till the end ! Just because I chose to invest in a bag I’ve been lusting after for years rather than buying a new bag in Mango for each new season. That’s also how I roll because fashion is also about making yourself happy. So in the end, I quite like how things are on here : just the blog of an average girl that loves fashion and blogging about clothes – whether there are Zara or Dior, whether you’ve seen for one time of five, do not really matters I guess.
Because at the end of the day, what will matter is to feel good in your body and outfit, not to know how well were your instagram stats. It is also coming home satisfied of yourself, keeping in mind that those pair of booties your fav blogger showed last week would not have made anything better in the grand scale of things. Not as much as a walk in a forest would, or having a drink on a terace whislt enjoying the first sunny days of spring, or even the personal satisfaction of being here for your loved ones. So here’s what I suggest – it is not daring nor innovating but here it is :
let’s just take all of this with a pinch of salt and a good step back, let’s close all of our apps for a few hours and take a deep breath to remember that in the end, we’re just talking about material things that do not define us.

_____________________________________________________________________________________________________________

SHOP THE LOOK

JavaScript is currently disabled in this browser. Reactivate it to view this content.

___________________________________________________________________________________________
I’M WEARING
blouse : C&A / skirt : Zara / shoes : New Look /
bag : Louis Vuitton / sunnies : Mango / earrings : Mango

the beret trend / could me be me, could be Blair Waldorf

http://audreymarianne.blogspot.com/feeds/posts/default?alt=rss

             Si vous avez compris la référence du titre de l’article, raise your hand ! 😉

Après un mois de janvier assez tumultueux (fatigue, deadlines, examens, fin de semestre, … tout ça sonne moyen-moyen n’est-ce pas ?), nous sommes enfin en février et je ne pouvais pas attendre ce mois avec plus d’impatience ! Je suis actuellement en weekend prolongé avant de reprendre le rythme la semaine prochaine, et j’en profite pour venir partager ici cette tenue dont je suis absolument fan. Puis-je faire plus preppy que ça ? Difficilement je crois. Premièrement, si vous avez loupé la tendance des bérêts cette saison, ça ne peut vouloir dire que deux choses : 1) vous n’avez pas instagram, ou 2) vous n’êtes pas intéressées par la mode (mais je doute que vous seriez sur mon blog alors ahah). Et il semble que depuis l’automne j’ai un truc pour les chapeaux non ? (ici, ou ). Alors je ne pouvais pas louper ça. J’ai opté pour un bérêt gris, histoire de changer un peu du classique noir. Pour le porter, il y a mille façons je dirais, mais la tenue que j’ai choisie ce jour là était fidèle au cliché français. J’aurais tout de même pu vous faire un shooting à vélo sur les quais, avec une baguette et des fleurs dans mon panier, mais n’oublions pas que nous sommes en janvier et qu’en l’occurence mes mains sont devenues violettes après une vingtaine de minutes sans mon manteau par 3°C (real blogger life !). Malgré ça, je pense que les french vibes de cette tenue sont évidentes. Néanmoins, je pense que le bérêt est un accessoire qui peut s’associer à beaucoup d’autres styles : plus minimaliste, plus formel ou même plus edgy ! Il y en a tellement de versions disponibles : classique, en cuir, en vinyl, rouge, rose ou baby blue. Une tenue des plus simples a tout de suite une autre dimension avec un accessoire comme celui-là, et je porte le miens plus de fois que je ne l’aurais imaginé, parce que bonus : ça tient aussi chaud qu’un bonnet.

             If you got this title’s reference, raise your hand ! 😉

After a not-so-cool January month (tiredness, deadlines, exams, … all of that good stuff ya know), we’re finally in February and I couldn’t have waited more impatiently for this month ! I’m currently on a long weekend before getting back on tracks next week, so now I have some good resting time and can finally share this outfit I love with you. Can I get any more preppy ? I don’t believe I can ahah. Firstly, if you missed out on the bérêt trend this season, it can only mean two things : 1) you don’t use instagram, 2) you’re not into fashion (but I doubt you’d be here if that was the case right ?). And I think we can all agree I have a thing for hat since autumn started (here, or here). So I just couldn’t skip the trend. (Plus : somebody gotta feed that french stereotype !). I’ve chosen to go for a grey version because I thought it would be more interesting as my hair is on the darker side). There are only as many versions to wear it as you want but I opted for a very typical french/parisienne style. I could have photographed this outfit biking with a bunch of flowers and a baguette in my basket but I decided against it as my hands actually turned purple after 20 minutes without my cold, this is what you get when shooting outside with a lace shirt by 3 celcius degrees (real blogger life !). But I still think the french vibes are obvious ! But I do think you can mix and match styles with a bérêt as there are now so many options : leather, vinyl, classic, … And also so many colors ! Yay to the girls who rock those pink or baby blue bérêts ! And no matter what type of bérêt you’re wearing, I think it can always add a little twist to any simple outfit, I wear mine even more than I thought I would and the real bonus is : it keeps me as warm as a beanie.
 

             Malgré le côté ultra classique de cette tenue de jeune fille de l’Upper East side, j’ai tout de même jouer avec une pièce un peu plus edgy : cette robe de chez Morgan achetée alors que j’étais au lycée (oui je suis la preuve vivante qu’il ne faut pas toujours se débarasser de toute sa garde robe d’adolescente !). Avec sa matière un peu brillante, ses motifs et son zip argenté, elle donne plus de caractère à la tenue et apporte du contraste avec ma chemise tout en dentelle. Et comme d’habitude, j’ai pu faire ce que je préfère dans une tenue : superposer une chemise – je n’y peux rien c’est plus fort que moi !

Mon noeud autour du cou et en fait un simple ruban épais ! Je ne sais plus du tout où je l’avais eu mais on en trouve évidemment en mercerie pour pas très cher, et on peut le porter avec une chemise, une blouse, dans les cheveux, etc … (est-ce que j’ouvre une rubrique « les astuces d’Audrey ou pas ? » ahah).

Enfin, si vous suivez ma chaïne YouTube et que vous avez regardé mon What I got for Christmas, vous reconnaissez déjà ce beau manteau Zara que lequel j’avais craqué. Comme pour cette veste ci, c’est une pièce qui a plu à beaucoup d’autres et je comprends pourquoi : la coupe est très seyante, la couleur magnifique (Audrey passion camel !),  et en plus il y a une bonne dose de laine dans sa composition. Donc ne me blâmer pas si vous le revoyer sous peu sur le blog, il me tient chaud ! Malheureusement il est à présent sold out mais Zara a sorti celui-ci qui est complètement dans le même esprit.

Despite the very classic vibe of this Upper-East-Side-girl’s outfit, I decided to add a touch of edginess with this dress : it is a bit of a rough fabric, quite thick, with that silver zipper. I have it since highschool and I think I’m the living proof that sometimes it is worth keeping some of your teen years clothes. And as usual my typical signature style : layering a shirt underneath everything ! Sorry I can’t help myself !

The bow around my neck is actually a thick ribbon I got someday somewhere (?). But you can find ribbons in your haberdashery in verious materials and colors, for quite cheap. You can use them around the colar of a shirt, a blouse, in your hair, … (should I make a « Audrey’s tips » section ? ahah).


And finally I wanted to add a little something about this amazing coat I got for christmas. It is from Zara and I had a big crush on it because it is so classic yet versatile ! The fit is just right for me, the color is one of my favorite obviously, and what’s even better is that it is made mainly from wool ! Don’t blame me if you see it again soon on the blog because that thing keeps me warm. It is now sold out but this one from Zara is very similar.

Et vous, avez-vous aussi craqué sur le bérêt pour cette saison ? Le mien va sûrement être porté jusqu’au printemps tant je l’aime ! A très vite et joyeux mois de février à tous ! ♥.

What about you ? Do you also love this trend ? My béret will follow me around until sping because I love it quite a lot ! Wishing you all an amazing February !

_____________________________________________________________________________________________________________

SHOP THE LOOK

JavaScript is currently disabled in this browser. Reactivate it to view this content.

___________________________________________________________________________________________
I’M WEARING : dress : Morgan de toi / shirt : unknown / bow : DIY /
bérêt : New Look / bag : Louis Vuitton / shoes : André / coat : Zara

white turtleneck / 5 things I learnt in 2017

http://audreymarianne.blogspot.com/feeds/posts/default?alt=rss

             Décembre touche à sa fin, et comme prévu le mois a filé à une allure déconcertante. Néanmoins, j’en aurais très bien profité et je ne peux pas être plus reconnaissante pour cela ! 2017 aura été une année riche en émotions pour moi, avec beaucoup de moments forts malgré les moments compliqués. Si je devais revenir sur cette année, je n’aurais néanmoins pas de mal à dire que ça a définitvement été ma meilleure année. J’ai appris un peu plus sur la vie, sur mes relations avec les autres, sur moi. Il était temps de se poser pour vous parler de tout ça.

1. Les rêves les plus fous peuvent se réaliser
Ca sonne un peu naïf de dire ça, mais cette année il y a beaucoup de rêves qui ont été cochés de ma dream list : rencontrer mon groupe préféré depuis 11 ans, découvrir la Russie, avoir le sac de mes rêves, décrocher mon diplôme, changer d’appartement, … Plus que jamais je suis persuadée que tout peut devenir une réalité. Avec du travail, de la persévérance, un peu ou beaucoup d’aide, peu importe, mais c’est possible. J’ai la chance d’être très bien entourée, et d’avoir des personnes bienveillantes qui sont avec moi pour m’aider tous les jours à me rapprocher un peu plus de mes rêves et cela n’a pas de prix. Donc si 2017 m’a bien apporté quelque chose, c’est de continuer à croire en moi et de continuer à croire que toutes les cases de cette deam list seront cochées un jour – et travailler dur pour être sûre que ça se produise.

2. La qualité vaut mieux que la quantité
Alors oui bien sûr on parle ici d’une évidence. Mais c’est bien en 2017 que je me suis rendue compte d’à quel point c’est véridique. Cette année, j’ai fais pas mal de tri : premièrement, nous avons déménagés cet été. La surperficie de notre chez-nous a doublée, mais nos affaires ont diminuées de moitié. Le tri de ma garde-robe a été le plus révélateur : j’ai donné à des associations tous les vêtements qui traînaient mais que je ne portais plus ou même que je n’ai jamais porté … Certains étaient quasiement neufs car je ne les avais mis que deux ou trois fois. Une honte que cela reste dans mes placards quand d’autres personnes dans la nécessité pourraient en profiter. Aujourd’hui je raisonne beaucoup plus mes achats et j’essaie d’être moins matérialiste et de ne plus garder la moindre chose dont je ne me sers pas sous des prétextes farfelus. Deuxièment, je me suis aperçue que je comptais mes vrais amis sur les doigts d’une seule main, mais que cela m’était amplement suffisant. Il fut un temps où je faisais très facilement confiance aux autres, et où je ne valorisais pas assez les personnes à qui je pouvais vraiment faire confiance. Plusieurs déceptions ont suffies à me faire comprendre que je n’ai pas assez d’énergie à dépenser pour certaines personnes, mais que d’autres méritent complètement mon amitié car elle m’aiment pour qui je suis et me soutiennent malgré mes défauts. Ces personnes là valent le coup.

3. Ce n’est pas grave de ne pas savoir où tu vas
Vous avez peut-être lu mon article sur mon appréhension de ce qui allait se passer maintenant que je suis diplômée et que je peux commencer un autre chapitre de ma vie. Deux mois après, je ne peux pas vous dire que je sais où je vais, mais je peux tout de même vous dire que j’ai fini par l’accepter. Beaucoup d’entres nous sont arrivés à cette période de leur vie, et après avoir reçu plusieurs messages de lectrices qui se retrouvaient aussi dans cette situation, je me suis mise à beaucoup plus relativiser. A 23 ans, j’ai encore beaucoup de choses à apprendre, c’est certain, mais il y a une chose que je peux dire aujourd’hui : on trouvera une solution. Merci papa pour m’avoir appris cela en grandissant. Peut-être que ce qu’on s’imagine ne se déroulera pas comme prévu, c’est même sans doute ce qu’il va se passer, mais on s’en sortira quand même et on arrêtera pas de se mettre de nouveaux objectifs. En attendant, donnons le meilleur de nous-mêmes à ce qui se présente et ça ira.

4. Sois patiente

Si j’ai bien un défaut sur lequel j’essaie vraiment de travailler depuis un moment, c’est mon impatience. La fille qui veut tout, tout de suite ? Here I am ! J’ai déjà fais pas mal de progrès au fil des années mais il y en a encore à faire. Cet été nous avons finalement trouvé un nouvel appartement qui nous convenait parfaitemement après plus de deux ans de recherches : une grosse victoire de ne pas avoir céder à l’impatience de démanger et de rester ferme sur les critères qu’on voulait absolument. Ca a été une bonne preuve que l’attente vaut mieux que la précipitation. A plusieurs autres occasions je me suis rendue compte à quel point mes décisions étaient parfois mieux prises lorsque je me laissais du temps, mais aussi comme ma façon de consommer avait pu changer. J’achète beaucoup moins et avec beaucoup plus de réflection, en gardant en tête le point numéro 2 de cette liste. Beaucoup plus de choses qu’on ne le pense sont comme le vin : meilleures avec le temps.

5. Dépense ton énergie intelligement
Ce n’est que tardivement dans l’année que je me suis rendue compte de ce dernier point : je dépense une quantité énorme d’énergie au quotidien, mais pas toujours de la bonne manière. Parfois, je peux consacrer un temps fou à une futilité, et bâcler des choses qui valent beaucoup plus la peine. Pour 2018, je veux complètement changer cela et rééquilibrer les choses dans lesquelles je m’investis. Je pense que je dois consacrer plus de temps à certaines personnes, et moins à d’autres. Arrêter de dire que je veux m’investir dans telle chose quand en réalité je n’y met pas toujours les moyens suffisants. Et surtout me rappeler qu’à la fin de la journée, certaines personnes ont encore besoin de moi et que tout n’as pas la même importance dans la vie.

             December is coming to an end, and as expected the month went by way too quickly. Nonetheless, I have fully enjoyed it and couldn’t be more grateful for that. 2017 has been a year full of emotions for me, with lots of amazing moments despite the not-so-lovely ones. But those twelve months now almost behind, I can definitely say it has been my best year so far. I learned a bit more about life, my relationships, and myself. It was about time to write it all down for you.

1. The craziest of dreams can come true

It sounds quite cheesy and naive, but this year I have checked off so many things on my dream list : meeting my favorite band after 11 years, discover Russia, get my dream designer handbag, graduating, moving in a new flat, … I believe more than ever that everything can come true. With work, perseverance, a little or a lot of help, it does not matter, but it is possible. I’m lucky enough to be surrounded by loving and caring people, who help me each day to reach every dream on the list, and that has no price. So if 2017 really taught me something important it is to keep on believing in myself, and to keep on believing that all of those boxes will be checked off one day – with hard work towards that.

2. Quality is better than quantity

Yeah, thank you captain obvious. But really, 2017 has been a turning point for me in terms of knowing what is valuable in my life. This year, I did a lot of decluttering: when we moved this summer, we doubled the size of our flat yet lessen the number of things we had by two. My wardrobe was the best example : I gave away to organizations a lot of clothes that were just sitting pretty in my closet without being worn … Some were even almost new as I had worn them only two or three times. Such a shame to have unused clothing whilst some really need them. Today, I try to think twice before buying anything, and I am so much more thoughtful about how I consume materialistic stuff. Second, I also realized that I could count my real friends with just one hand, and that I was perfectly fine with that. I once easily trusted people, without appreciating enough the people whom I could in fact really trust. Many disappointments later, I have learned that energy is precious so I needed to give it to those who really deserve my trust and friendship because they love me exactly for who I am, with all my imperfections. And those are the people worth it all.
3. It’s not that bad if you don’t know where you’re going

You might have read this blogpost about how I felt being a graduated girl of 23 ready to start a whole new life chapter. Well, two months later I still cannot tell you where I’m going, but I’m going, and what I can tell you is : we’ll find a solution. Thank you daddy for raising me with that life motto. Lots of you wrote back to me about how you were feeling the same in your life right now, and that actually made me see it all from a different perspective, and also understand that more people than I thought were going through the same. A 23 years old, I still got a lot to learn but what I know is that I should do my best with what I have now and the rest will eventually work itself out. In the meantime, let’s enjoy life !

4. Be patient

If I should tell you one big flaw of mine I’ve been trying to work on for quite a while, it would be my impatience. That girl who wants it all right now ? Here I am ! I’ve already seen so much progress in myself recently but I still need to work on it. This summer, we moved in a new flat after more than two years of research. I couldn’t be more proud to have waited for the perfect place to call our new home because at a point we were a bit uncertain to ever find what we were looking for, as our location area was so restricted. But looking back on that journey, things couldn’t have been better and I am so happy not to have rushed it all just for the sake of finally moving. On many other occasions, I have realized how better were the decisions I made when I allowed myself that extra time to think and so on. I’m also buying much more consciously, as I told you at point number 2 on that list : no more impulse buy for me ! So just a little reminder for us all : more things than we expect are like wine : better with time.

5. Use your energy wisely

That is only late this year that I got to that final point : I’m using so much energy every day without actually using it the right way. Sometimes, I can spend so much time a something not worth it, and neglect what really needs time and involvement. For 2018, I really want to change that and find a new balance in my life, because some people are just a waste of energy sometimes, and because I do not want to be frustrated anymore not to get where I want to go when I actually do not do things with 100% of my energy. And most of all, I need to remember that at the end of the day, we have loving people to love back, and they also need our energy even when they don’t ask for it.

             A propos de ma tenue, on peut dire qu’elle aussi représente bien ce que j’ai compris sur mon style en 2017 : pas de besoin d’en faire trop quand on peut se contenter de peu. Quand j’ai fais un grand tri cet été, besoin de vêtements sont partis et je me suis rendue compte d’à quel point une garde-robe pouvait être satisfaisante uniquement avec des basiques et quelques pièces fortes. Cette année, j’ai porté beaucoup moins d’imprimé et beaucoup moins de couleurs vives, mais je me suis plus rencentrée sur les coupes des vêtements et les jeux de textures. 2018 s’annonce sûrement sur cette lancée !

Ici, j’ai ressorti mon pull d’hiver préféré offert par ma maman à Noël 2017. Il vient d’H&M, est oversized, et est tellement confortable ! Vous l’aviez déjà vu porté sur ce look. Un bon basique que je suis sûre de porter encore l’hiver prochain. Vous aviez aussi déjà vu ce manteau camel sans manches, parce que c’est une pièce ultra versatile qui continuera de me suivre ! (Look 1, look 2). Pour les cuissardes et bien … déjà vu aussi  ici. Ce qui m’amène à vous dire une dernière chose : pas besoin de toujours acheter, acheter, acheter pour se faire plaisir vestimentairement. Acheter des pièces que l’on pourra porter des dizaines de fois de pleins de manières différentes est beaucoup plus satisfaisait que de céder à une pièce phare qu’on ne mettra qu’une saison parce qu’on en sera lassé(e)s …! Et enfin, je ne le dirais jamais assez : misez sur des couleurs neutres lorsque vous investissez dans un vêtement, pour être sûre de pouvoir le porter un maximum de fois et de l’associer à beaucoup d’autres choses.

About the outfit, I could easily say it also quite well represent my style in 2017 : no need to do much with you can be amazing with a little. When I sorted out my wardrobe this summer, I got rid of lots of clothes and I understood how much a basic collection could be satisfying, with only a few bold pieces. This year, I wore a lot fewer prints and bright colors, but I loved focusing on cuts and textures. 2018 will definitely follow that path !

For today’s outfit, I put on my favorite winter jumper again, which was a present from my mom for Christmas 2017. It’s from H&M, it’s oversized, and it’s so amazingly comfortable. You would have already seen it on this look. A good basic I know I’ll still be wearing next winter. You’ve also already seen my sleeveless camel coat, because it’s such a versatile piece ! (outfit 1, outfit 2). For my over-the-knees boots, well, already seen too : right here. Which leads me to that final point : we don’t need to buy, and buy, and buy again, to be happy with fashion. Buying piece we’ll wear many different ways for several occasion is way more satisfying than buying trendy pieces we’ll get bored about next season …! Finally, I won’t say it enough : just go with neutral colors when buying basic pieces, so you can pair them with lots of things in your wardrobe.

N’hésitez pas à partager en commentaires quelles ont été les choses que vous avez apprises durant cette année 2017, j’adore lire vos histoires et vos témoignages ♥. Et pour finir, bonne fin d’année à tout le monde, et mes meilleurs voeux pour l’année qui va arriver !

Don’t hesitate to share in the comments below what you’ve learned this past year, I love to read your stories ♥. And finally, I’m wishing you all the best to end 2017 and ever more for 2018 !
_____________________________________________________________________________________________________________

SHOP THE LOOK

JavaScript is currently disabled in this browser. Reactivate it to view this content.

jumper : H&M / coat : New Look / skirt : Pimikie / bag : Louis Vuitton / watch : Fossil / shoes : Mango

Un tee-shirt fleuri

http://beautifuldresss.wordpress.com/feed/

10 jours. DIX jours sans un article sur le blog!

J’espère que vous m’excuserez de ce manque de sérieux (et pour le titre peu inspiré tant qu’à faire)mais je n’ai pas eu beaucoup de temps libre, et puis, je vous avoue que le temps peu clément ne m’a pas trop encouragé.  C’est fou, 10 jours, ce n’est pas rien, et bien pourtant, je ne les ai pas vu filer! (Mais vous m’avez quand même manqués!)

Bref, me revoilà avec une tenue « presque printanière ». Le tee-shirt fleuri c’est pour appeler l’été. Un truc vaudou. Les fleurs appellent les fleurs. Si si. Je l’ai déniché chez Pimkie, autant vous dire que je l’ai payé un prix dérisoire (une histoire de 16€), mais je n’ai pas pu résister, ses couleurs m’emmènent dans un pays exotique, plutôt en début de soirée, au moment où la luminosité est plus douce, les rayons du soleils sont moins brutaux mais présents, (c’est parfait pour une jolie photo) et, avec un cocktail à la main (et un corps de rêve, avec de vrais abdos), tout ça face à la mer, bien sûr.

OUI, je vois tout ça dans ce tee-shirt.

Vous l’aurez compris, je suis en manque de vacances…

Un joli tee-shirt fleuri OUI mais avec un trench alors…

Look-Mode-Fleurs-01

Look-Mode-Fleuri-02

Look-Mode-Trench-ClioGoldbrenner

Look-Top-Fleuri

– Top : Pimkie – slim : New Look – sac : Clio Goldbrenner – shoes : Zara – bracelet : Promod – trench : H&M – vernis : ELF –

Classé dans:Looks Tagged: été, look, mode, tee-shirt fleuri

classique à la française / the trench coat ft. la marinière

http://audreymarianne.blogspot.com/feeds/posts/default?alt=rss

              J’ai voulu la tenue d’aujourd’hui simple et casual. Car parfois, ça fait quand même du bien de mettre un jean, un pull et hop. Et que comme je veux que ce blog me ressemble, c’est normal d’aussi vous présenter mes tenues presque « banales ». Je dis presque, car ce bandana rouge fait quand même toute la différence ! Il s’agit de l’accessoire un peu décalé de la tenue, notamment car j’ai décidé de le porter un peu façon chocker. Ce n’est qu’après coup que je me suis rendue compte que je ressemblais typiquement à la représentation d’une française dans l’imaginaire collectif .. La marinière, la touche de rouge, le trench, … Dîtes le moi si je me trompe mais je pourrais être en train de parcourir Paris à bicyclette avec des fleurs et une baguette dans mon panier que ça ne serait pas plus normal, non ? Ah, si, j’entends quelqu’un me dire à l’oreillette qu’il manque tout de même le béret. Certes.

              I wanted today’s look simple and casual. Because sometimes, it’s quite nice to throw on a pair of jeans, a sweater, and go. And as I want this blog to really represents who I am and what my style is, I thought it was obvious that I needed to show some almost « basic » outfits. I said almost because that red bandana makes the difference. It is the original accessory of the outfit and I chose to wear it as if it was a chocker. It is only after shooting the outfit that I realised I looked like the perfect french girl. Sailor striped top, a red touch, the trenchcoat, … Tell me if I’m wrong but I could be down the streets of Paris, in bicycle, with flowers and a baguette in my basket, that it couldn’t be more normal, right ? Oh, yeah, someone’s in my headset’s telling me I forgot the beret. Well ..!

Du coup, pour la discussion du jour je me suis dis qu’on pourrait parler un peu du trench. Car j’adore le mien, que c’est une pièce classique et intemporelle, et que nous sommes beaucoup a en avoir dans nos penderies (si ce n’est pas le cas, rectifiez ça ahah).

For today’s talk, I thought we could take a moment to focus on the trench coat. First because I love mine, and second because it’s definitely a classic and timeless piece that a lot of us have in our wardrobes (and if it’s not your case go ! You need one in your life ahah).


Le trench/The trenchcoat

  • Une pièce intemporelle/A timeless piece
Comme déjà dis un peu plus haut, il s’agit pour moi d’une pièce très classique, qui a largement passée l’épreuve du temps et qui, j’en suis sûre, fera toujours des adeptes dans 10 ou 20 ans comme elle en a fait depuis déjà des dizaines d’années. Inutile de citer Burberry je suppose, qui est le maître incontesté pour les trenchs depuis toujours. Pour le côté historique (j’adore savoir d’où vient tel ou tel type de vêtement !), les trench coats sont apparus … Pendant la première guerre mondiale ! Si on traduit, on parlerait de « manteau de tranchée ». Il s’agissait d’un manteau imperméable qui arrivait jusqu’aux mollets, conçu justement pour les conditions de combats et les conditions climatiques que pouvaient rencontrer les soldats vers la Belgique et le nord de la France. A nouveau, on peut remarquer que cette pièce intemporelle vient d’abord du dressing masculin ;). C’est donc en 1914 que le trench coat voit le jour, signé Thomas Burberry (et oui, quand je vous dis qu’il est incontestable en la matière depuis toujours, je parle de manière littérale !). Il reprend alors le modèle qu’il avait déjà dessiné quelques années auparavant pour le War Office (Bureau de Guerre britannique) et y ajoute les épaulettes et les anneaux de métal. Lors de la seconde guerre mondiale on lui préfèrera des manteaux plus courts. A partir des années 50-60, le trench coat est beaucoup porté par les civils et c’est ainsi qu’il rentre dans nos dressings, tant chez les hommes que chez les femmes. Aujourd’hui toutes les marques se le sont approprié (YSL, Dior, Chanel, …) et c’est une valeur sûre, à la coupe classique et indémodable, qui convient à toutes les silhouettes. A part la version classique, on peut en trouver réinterprétés dans des couleurs vives par exemple, ou encore à motifs.

As said above, it is a very classical piece for me, who stand the test of time amazingly and that I know for sure will still be loved 10 or 20 years from now, as it is since so many years already. There’s nothing original in mentioning Burberry I guess, who’s THE reference in that domain, since forever. Just so we can get an overview of where it all started, I’d like to tell a bit of history about the trench. Because it might surprise some that this item was created … During World War I ! As its name says : « trench » coat, because it was meant to protect soldiers from war conditions such as the weather, mainly near Belgium and the north of France. For that reason it is made as a raincoat. So once again, that timeless piece comes from the men’s wardrobe ;). So it is in 1914 that the trench coat is designed, by Thomas Burberry (yesss, when I said that brand was leading the market on that since forever i meant it like, literally ahah). He took the same model he created some years before for the british War Office and added epaulettes and metallic rings. Durning WW II, soldiers prefered shorter coats. And in the 50s-60s, the trench coat is worn by civils and from there it did not left our wardrobes, whether the men’s or women’s. Nowadays, all brands have the trench coat in their collections (YSL, Dior, Chanel, …) and it is reknown as emblematic, timeless, and it fits any silhouettes. Beside the classic version of it, you can find other types – for example with bright colors, or even with patterns.

  • S’adapte à tous les styles/Matches with any style
Je viens réellement de passer quelques minutes à essayer d’imaginer avec quel type de tenue un trench coat n’irait pas, en vain. L’avantage d’une pièce si classique c’est qu’elle peut s’associer avec tout type de tenue ou de style. Je vous ai réalisé une petite sélection pour mettre en image mes pensées (cliquez il y a des liens) : 1) décontracté, avec une paire de converses, 2) très classique et féminin, en talons, 3) en working girl, 4) en baskets (bah oui !), 5) en tenue « à la va-vite », etc etc. La liste est non exhaustive ! Niveau couleur c’est sûr qu’on préfèrera rester dans le classique c’est à dire beige, ou noir. Histoire de pouvoir vraiment l’associer avec tout. Mais qu’on porte une tenue basique avec un jean, un tee-shirt et des converses, ou une tenue plus apprêtée avec une robe, des talons et un chignon, un trench complètera parfaitement et donnera tout de suite une allure plus élégante à n’importe quelle tenue. De plus, on peut facilement trouver une longueur de trench adaptée à notre morphologie donc pas de soucis si on est grand/petit/fin/avec des formes, …! (Attention notamment pour les petit(e)s à ne pas prendre un trench trop long qui aura tendance à tasser la silhouette).
I seriously just spent some time trying to figure out which type of outfit would look weird with a trench coat, but I can’t seem to find any. The advantage of such a classic piece is that you can match it with all type of outfit or style. I chose a few examples just to put pictures on my words : 1) casual, with some converses, 3) very classic and feminine, with high heels, 3) in a working girl way, 4) with sneakers (yes !), 5) effortlessy, etc etc. The list goes on ! Color wise it’s true that the classic always wins, like beige or black. Just so it can matches everything. But whether you’re wearing a very basic outfit with a pair of jeans, a t-shirt and some converses on your feet, or a more put together outfit as a dress, with heels and a bun, a trench coat will be perfect and will add an elegant twist to your outfit. Moreover, you can easily find the perfect lenght for you – doesn’t matter if you are tall, petite, with curves or not, …! (For the more petite frames, just remember not to chose your trench too long because it will not flatter your figure).
  • On peut le porter toute l’année/It can be worn all year round
S’il-vous-plaît, ne me jetez pas des regards étranges quand je vous dis qu’en hiver s’il ne fait pas trop froid je peux effectivement mettre mon trench. Certaines personnes considèrent qu’il s’agit uniquement d’un vêtement de mi-saison, mais je ne suis pas tout à fait d’accord avec cela. En hiver, je continue de porter le mien (on est d’accord quand il fait -5°C c’est compliqué je ne suis pas extrémiste du trench pas de panique ahah) mais je m’adapte : si au Printemps on le portera sans aucune couche supplémentaire, en hiver on joue la superposition avec un gros pull en laine par exemple, et une énorme écharpe (si on veut être dans le classique à fond on en prendra une à carreaux pour rappeler les doublures Burberry !). Dessous, un jean, et personnellement je trouve qu’un jean noir enduit fait un beau contraste avec un trench beige. Aux pieds, des bottines ou bien des cuissardes même (on en voit partout en ce moment il faut en profiter ahah). Et le tour est joué !
Sinon, on peut aussi se tourner vers une autre option : un trench en laine. Car avec la popularité d’une pièce vient également ses déclinaisons et la matière n’y échappe pas. Aujourd’hui on trouve de très beaux trenchs fait autrement qu’en toile et c’est super pour pouvoir profiter de cette pièce toute l’année : en laine donc pour l’hiver, mais aussi dans des matières beaucoup plus souples et fluides pour l’été par exemple.

Please, do not stare at me weirdly when I tell you I do sometimes wear my trench coat during winter, when it’s not too cold. Some would say it is only a mid-seasonal item, but I don’t fully agree to that. In winter, I still wear mine (okay, when it’s below 0°C it is a bit too much, I’m not a trench activist ahah) but I adjust my outfit : if you’ll wear your trench coat without any other layer in spring, there’s no way I’ll wear it without a big jumper underneath, and a huuuge scarf (and if you want to play it like Burberry you’ll chose a checkered one !). Then, a pair of jean, or even some black coated denim ones which I think look super cool in contrast with a classic trench. To your feet, some boots or over-the-knees (it’s so trendy at the moment so don’t hesitate). And voilà !
But there is also another option : a wool trench. Because when a piece is very popular, you can find so many declinations of it and material isn’t escaping. Today you can find amazingly beautiful trench coats made out of something else than canvas, which allows you to wear your traditionnal trench almost all year round – like wool for winter, or very fluid and soft materials for summer.

Pour cette tenue j’ai donc décidé de la jouer assez simple. Niveau imprimé je me suis simplement permise la marinière qui ressort quand même bien sous le trench. Sous mon pull, c’est pour un body noir tout simple que j’ai opté : histoire de contraster avec la forme loose du pull, que j’ai pris deux tailles au dessus exprès car je trouve toujours ça plus confortable pour ce genre de pulls ! Du coup, le body est très près du corps et le fait que ça soit un body, justement, permet qu’il ne bouge pas du tout, surtout porter avec un jean : le tissu reste bien en place, même si je bouge je sais qu’il ne va pas sortir de mon jean ! Concernant mon sac, il s’agit de celui que je prends pour aller en cours la plupart du temps : rien de fou, simplement un grand sac noir rigide pour transporter toutes mes affaires (il est d’ailleurs soldé actuellement, je vous met un lien en fin d’article avec les réf. !)

For this outfit I chose to keep it simple. Pattern wise I only allowed myself to wear stripes with that sailor jumper because it stands out so well winthin a beige trench. Underneath my jumper is a black body, very fitted, to contrast with the loose effect of the jumper which I purposely chose two sizes bigger than mine, for the confortable side. Wearing a body is something I absolutely love because as much as I can move in it, I know it’s gonna stay in place and won’t poke out of my jeans after a while like a normal t-shirt would do ! For my bag, it is the one I take with me to school : just a plain big black bag to fit all my stuffs (and there’s a lot ahah).
Comme d’habitude j’espère que cet article vous aura plu ! Est-ce que vous avez un trench dans votre armoire ? Je pense que c’est une pièce indispensable mais je serais curieuse de savoir si vous le percevez de la même manière que moi ! Et pour la petite info il reste seulement 6 dimanches avant Noël ! (ouiiiii).
A très vite ! ♥ (n’oubliez pas d’aller liker la page FB du blog si vous voulez être au courant des nouveaux articles notamment ! merciii)
As usual I hope you liked that blogpost ! Do you own a trench coat in your wardrobe ? I think it really is an essential piece but I’m curious to hear from you – maybe you got a different opinion ! And just so you know, there’s only 6 more Sundays to go before Chistmas ! (yesssss).

See you soon ! ♥ (do not forget to like the blog’s FB page if you’d like to know when a new post is up for axample ! thank youuu)
______________________________________________________________________________________________________________________
Trench : C&A
Top (body) : unknown
Bandana : unknown
Jumper : New Yorker
Bag : Pimkie
Pompon : New Look
Shoes : Pimkie
 Watch : Fossil

pairing basics / white and blue

http://audreymarianne.blogspot.com/feeds/posts/default?alt=rss

Le temps commence peu à peu à changer à présent et les journées mais surtout les soirées sont plus fraîches ! A Lyon, il pleut même de temps en temps – mais pas de quoi me déprimer : l’Automne est ma saison préférée. J’ai d’ailleurs commencé à acheter quelques pièces pour la mi-saison, mais pour l’instant je partage avec vous ce shooting qu’on a fait lors de notre visite d’une cité médiévale magnifique : Pérouges. Située à moins d’une heure de Lyon, l’endroit est magique et restitue une ambiance vraiment particulière qui me rappelle les petits villages du Sud de la France. La spécialité de là-bas est la tarte au sucre – impossible d’aller à Pérouges sans en manger (coucou Lili !). Une visite vraiment sympa dans un endroit hors du temps, n’hésitez pas à y passer si vous passez dans la région. L’endroit était tellement joli que j’en profite pour vous montrer quelques photos des lieux :).
The weather has started to change a bit now and days but even more evenings are colder ! In Lyon it’s even raining sometimes – but it won’t bring me down : Autumn is my favorite season. I even started to buy some fall new pieces, but for now I’d like to share this shooting we made while visiting a medieval city called Pérouges. That place is less than 1 hour away from Lyon and really has an amazing atmosphere that reminds me of some small south of France towns. The culinary speciality is the sugar tart – no way you come to Pérouge without eating one ! We had a nice walk there in a place that really is out of time, worth the visit if you’re in the area. It was so beautiful that I couldn’t resist showing you some pictures in this post :).
Ma tenue représente assez bien ce vers quoi j’essaie de faire évoluer ma garde-robe : de bons basiques, avec quelques pièces plus originales. Ici, un simple jean et un haut blanc – chaussures noires, sac noir. Rien de plus simple. Mais ce sont des vêtements tellement versatiles que je peux les associer à des dizaines d’autres pièces et c’est ce que j’apprécie vraiment. La pièce plus originale est cette petite veste, un peu Chanel inspired en ce qui concerne sa coupe (si vous voyez ce que je veux dire). Elle a ce petit côté spécial avec ses bordures et ses différentes rayures bleues qui font toute la différence sur une tenue basique – une pièce parfaite pour sortir de l’été en douceur et passer à la mi-saison !

This outfit quite nicely represents what I am trying to find in my wardrobe currently : nice basic pieces, with some more original ones. Here, a simple blue jean and a white top – black shoes, black bag. Simplicity at its best. But these are pieces I can pair with so many others and it is what I like the most. The key piece in this outfit is definitely that little jacket, a bit Chanel inspired (if you know what I mean). It has that special thing, with its edging and different blue stripes that really stand out on a basic outfit – it is a perfect clothing to slowly transit from summer to fall !

Jeans : Mango, top : Zara,
vest and bag : Primark, shoes : New Look

Quelle est votre pièce favorite à associer à une tenue toute simple ? Je sais qu’on a toutes notre vêtement magique qui transformera toutes les tenues basiques en quelque chose de plus intéressant ahah
Gros bisous à tout le monde et à très vite ♥

What’s your favorite clothing to pair with a very simple outfit ? I know we all have that magic piece that will transform all basic outfits in something more interresting ahah
Kisses to all of you lovelies and let’s catch up soon ♥

feeling like a ballerina / how to : casual elegance

http://audreymarianne.blogspot.com/feeds/posts/default?alt=rss

Comment trouver son style ?
How to find your style ?
 
C’est une question qui revient beaucoup, qu’on me pose de temps en temps, en me demandant quel est mon style à moi. D’aussi loin que je me souvienne, je n’ai jamais aimé qu’on me pose cette question. Premièrement, parce que – comme tout le monde – je n’aime pas être mise dans une boîte. Si je réponds grunge est-ce que ce sera choquant de me voir en robe à fleurs ? Et si jamais je vous dis bohème, est-ce que je pourrais porter un perfecto en cuir ? Je trouve que cela n’a pas de sens, de se définir par un style. Les vêtements sont un très bon reflet de la personnalité de chacun, j’en suis persuadée, mais nos personnalités ne sont certainement pas monotones, lisses, uniformes. Pourquoi notre style devrait-il l’être. Depuis la création de ce blog, je pense qu’il sera difficile de dire que je m’habille dans un style plutôt qu’un autre, tout simplement parce que je porte ce que j’aime, et que oui, des fois, souvent même, j’achète des vêtements qui n’ont rien à voir les uns avec les autres. En ce moment j’y travaille un peu, parce que je grandi, que j’évolue, que je commence à savoir qui je suis. Et donc, que je commence à trouver un peu plus « mon style », qui est un mixe de ce que j’aime et voilà, sans étiquette.
 
It is a question I am often asked, most of the time follow by « what’s your style ? ». For as far as I can remember, I never liked that question. First, because, like anyone, I don’t really appreciate to be put in a box. If I say grunge, would that be a shock to see me the next day with a floral-pattern dress ? And if I say behemian, would it be weird for me to show up with a leather perfecto ? I find this has so little sense, to be define with a style. Clothes are a very good reflect of everyone’s personnality, I am sure of that, but our personnalities are far from monotonous, smooth, uniform. Why should our style be like that. Since the beginning of the blog, I think it would be hard for you to tell what is my style, because yes, sometimes, I do but clothes that has nothing to do with the others on my wardrobe. I do that quite often actually. I tend to try to improve that nowadays, that I am a bit more grown up, and that I start to know who I am. Then, I am finally starting what « my style » is, and it is definitely a mix of that I like and that’s it, no need to label it.

Aujourd’hui, je vous présente une tenue qui correspond à l’idée que je me fais de l’élégance pour une jeune femme de 22 ans, qui court partout la journée pour être à jour dans sa to-do list, qui se rend d’un endroit à un autre en vélo, et qui enchaîne sa journée par un verre en terrasse pour profiter des douces soirées d’été. 

Today’s blogpost is about the idea I have of wht is elegance for a young woman of 22 years old, that have hectic days most of the time in the process of checking off everything on her to-do list, biking from one place to another, and that makes all of that followed by a drink on a terrasse to enjoy the nice summer evenings.
 
MATIERES/MATERIALS
 
Simples, et surtout pas brillantes. Pas de synthétique, et plutôt des matières « épaisses ». C’est très bête, mais pensez comme un rideau épais est plus élégant qu’un rideau léger. Les matières « lourdes » paraîtront immédiatement plus chic que les matières fluides. On privilégiera les matières qui se tiennent bien : qui permettent à la tenue d’être structurée.
 
Simples, and not shiny. No synthetic materials, instead chose « thick » ones. It’s quite weird to say, but think of how a thick curtain will look more elegant against a light one. The « heavy » materials will instantly look more chic than fluid ones. You’d also prefer meterials that has structure so that they shape your outfit.
 

COULEURS/COLORS

Des couleurs neutres, sobres : blanc, noir, gris, beige, … On peut se permettre un motif sur l’ensemble de la tenue, pas plus. On préfèrera amener des couleurs dans les accessoires ou le rouge à lèvres. Des couleurs comme le burgundy ou le bleu roi peuvent être considérées comme des couleurs « neutres ».

The colors must be neutrals : white, black, grey, nude, … You can add one pattern in the whole outfit, no more. You’d prefer adding colors with your accessories or lipstick. Colors such as burgundy or royal blue can be considered as « neutral » colors.
ACCESSOIRES/ACCESSORIES
 
Pas besoin d’en faire trop. Une belle montre est pour moi l’accessoire vital. On peut se permettre de la choisir assez grosse, si pour harmoniser on porte des bijoux délicats. Le doré a pour moi ce petit truc en plus que n’a pas l’argenté, mais c’est une question de goût et aussi de carnation de peau : si vous avez la peau pâle, des bijoux argentés ne seront pas beaucoup mis en valeur. Par contre si vous êtes bronzée, foncez ! Le sac à main peut être petit ou grand, selon le besoin, mais on le préfèrera uni et d’une forme simple.
 
No need to over do it. A beautiful watch is for my the most valuable accessory. You can choose it quite big if you balance it with delicate jewelry. Gold has for me that little thing that is more chic than silver, but it depends on your tastes and also on your skin tone : if you have a fair skin, silver jewelry won’t do the job. But if you are very tanned, go girl ! The handbag can be small or large, for whatever you need, but you’d prefer it to be one color and with a simple shape.

LE PLUS/THE EXTRA
 
Pensez au petit truc en plus qui fera la différence dans votre tenue : un beau foulard, un charm accroché à votre sac, une belle paire de lunettes de soleil, … A vous de trouvez ce qui vous correspond pour rajouter la petite touche qui saura rendre votre tenue plus sophistiquée et originale.

Think of that little extra something that will make the difference in your outfit : a beautiful scarf, a bag charm, a nice pair of sunglasses, … You name it ! Find something that fits you to add the little trick that will make your outfit look more sophisticated and uncommon.


Je vous laisse avec les photos d’un shooting que nous avons fait lors de nos quelques jours à Narbonne au mois d’Août, chez les parents de Stéphan. Il s’agit de la place de la cathédrale St-Jean qui est un endroit très agréable, où Stéphan et moi avons quelques souvenirs comme la fois où j’ai séché un cours au lycée pour rester déjeuner avec lui sur un banc du parc ahah
Je reprends bientôt les cours (le 14 septembre), mais j’espère que tout ceux qui ont déjà repris leur année sont contents et excités pour toutes les nouvelles choses qui nous attendent chacun ! 
Gros bisous et merci d’avoir été nombreux a visité le blog pour sa réouverture ♥

Now is time to stop talking and let you enjoy the pictures of that shoot we made during our few days in the south of France, at Stéphan’s parents’ place. It is the park that surround the St-Jean cathedrale where we have some cool memories like that time when I skipped a lesson in high school to have lunch in the park with him ahah
Talking about school, I am going back soon (on Sept. the 14th) but I hope everyone that is already back on track is feeling happy and excited about all the new things coming for all of us !


Lots of love to you and thank you so much for visiting my blog since its relaunch ♥

Skirt : Pimkie, ribbon belt : NafNaf, top : Gina Tricot
sunnies & bag : Mango, shoes : New Look, watch : Fossil

Aeronautica Militare

http://audreymarianne.blogspot.com/feeds/posts/default?alt=rss

image

                      Hello sweethearts ♥ !!

Aujourd’hui, il est grand temps de vous présenter mon must-have de l’hiver : ma doudoune Aeronautica Militare. Je ne connaissais pas du tout la marque mais ce partenariat a vraiment été de qualité : encore merci à Cecilia du groupe PARADE sans laquelle cela n’aurait pas été possible.
J’ai reçu le produit il y a quelques mois et j’attendais avec impatience que le « grand froid » arrive et que je puisse la porter assez souvent afin de vous présenter un avis fondé dessus.
Pour la petite histoire, je n’ai eu qu’une seule doudoune dans ma vie : je l’avais acheté au lycée chez Jennyfer et elle m’avait duré environ 2 ans. Noire, assez simple, avec une capuche pleine de poils, bref, on va pas s’y étaler vous voyez tous à peu près de quoi il s’agit car on en croise toujours des comme ça ! 
Pour la doudoune que je vous présente aujourd’hui, je n’étais pas trop sûre en l’essayant pour la première fois : elle n’avait pas de capuche, était assez cintrée à la taille, et avait des poches carrée à l’avant. Tout ce que j’adore à présent quand je porte ma doudoune ! Elle fait plus jeune femme et bien moins ado que celle que j’avais avant, et même si sur le coup le changement a été bizarre, je ne regrette pas du tout, bien au contraire ! 
Au niveau de la qualité, la matière est teeeeeeellement douce !!! Impossible de vous la décrire sans que vous puissiez la toucher, mais rien à voir avec l’effet un peu « plastique » des doudounes qu’on trouve dans les magasins lambdas, c’est une texture géniale ! La finition est très bien faite, pas de fils qui se décousent même si je l’ai porté déjà plusieurs fois, la fermeture éclair est toujours bien place et les boutons aussi. Et le point le plus important quand on achète une doudoune : la chaleur. Celle-ci est rembourrée de plumes d’oie et c’est juste dingue comme ça tient au chaud ! Fini les 36 couches de tee-shirt/sous-pulls/pulls !!! FINITO FINITO FINITO ! La doudoune est pourtant toute fine, mais vraiment, je n’ai jamais rien eu qui me tienne si bien au chaud en hiver.
En ce qui concerne le prix, la carte bleue chauffe … Comptez entre 400 et 500 euros pour une doudoune de la marque … Et oui la qualité se paie, et je le constate complètement dans ce cas. Autant je suis plutôt économe et trouve certains achats complètement inconsidéré compte tenu du prix, autant je pense que pour certaines pièces d’excellentes qualité qui peuvent durer des années, mettre une grosse somme est un bon investissement. 

Bref, on récapitule :
coupe : ★★★★☆
matière : ★★★★★
chaleur : ★★★★★
prix : ★★★☆☆ (élevé mais ça vaut la qualité du produit !)

Vous risquez donc de voir souvent ma doudoune d’amour dans les articles à venir … Elle s’associe si bien avec tout et est tellement confortable que je ne peux simplement plus m’en passer. Et niveau confort elle détrône tous mes manteaux ou autres vestes !

Pour le reste de la tenue, je ne vais pas en parler plus que ça : un de mes tops préférés et une jupe épaisse pour l’hiver que j’ai depuis des années déjà, associés avec mes boots de cet hiver de la marque Peperosa dont je vous avez déjà parlé et qui sont elles aussi d’une excellente qualité.

Prenez soin de vous, on se retrouve très vite 🙂

 

                       Hello sweethearts ♥ !!

Today is the D-Day to introduce you my must-have of this winter : my Aeronautica Militare moncler. I’ve never heard about this brand before Cecilia from PARADE emailed me for a partnership. I received the product in a perfect package and I am very pleased with this quality partnership, so thanks again Cecilia and PARADE 🙂
I was looking forward to show you this moncler for months but I first wanted to try it on a very cold weather to make a real and true opinion on it .. now the time has come ahah
Just so you know my moncler-story : I only have once moncler in my (short) lifetime. It was from Jennyfer, was black with a hoodie, one of the most common moncler you can find in several shops. So chosing this item was quite daring for me because it has nothing to do with the moncler I used to wear : no hoodie (with is something that i really appreciate in a moncler), more « shaped » (properly adapted to a woman-body), and with square pockets. All the things that I now adore in my moncler !!! It is so much more like a young-woman style than a teenager one which is something that I absolutely love. 
The quality is really high-quality : the material is soooooo soft it touches like feathers ! Nothing like the « plastic » feeling you get on the habitual monclers. The finition is so well-done, and the best part of it all : it makes me feel SO WARM. Seriously guys I have never ever feel so warm in any of my coats or anything. Winter time is such a pain for me because i always have to put on like hundreds of clothes not to dye of coldness .. But this is over now that i have that fabulous stuff. Plus, the moncler is really thin so it keeps its elegance even if it perfectly protects you from the oh-so-cold-weather of winter (the reason is that it is filled with goose feathers). 
Talking about money, I guess you can easily imagine that the range is pretty high : you’ll have to spend between 400 and 500€ for a moncler for this brand. I am always the one who tries to save money and to analyse each purchase before I actually buy it, and I do think that a lot the purchases are silly regarding to the price of the item, but I also think that sometimes, for « key items », you can spend your money. A high-quality product is obviously expensive but it is worth it if you only buy something that will be worth the price : the item has to be very well-done and has to last you a long time. Which is the case for that moncler ! 

So, let’s summarize this :
shape : ★★★★☆
material : ★★★★★
warmth : ★★★★★
price : ★★☆☆ (high but worth the quality of the product !)

You may see this moncler again on loads of my winter blogpost since it perfectly fits with any outfit and is the most confortable of all my coats 🙂

For the rest of the outfit, I am not gonna talk more about it : this is one of my all time favorite top, associated with a thick skirt I bought at New Look some years ago. On my foot you can see my current pair of boots for winter, from Peperosa, also a high-quality brand that I already talk to you about.

Take care of yourselves !! xxxx

imagemoncler : Aeronautica Militare, shoes : Peperosa
top : Pimkie, skirt : New Look, bag : Lancaster, watch : Fossil

image

image

image

image

sunshine & stripes

http://audreymarianne.blogspot.com/feeds/posts/default?alt=rss

image

               
                Trop de travail ne tue pas le travail, malheureusement.

Et dans mon cas fin d’année rime avec rendus de projets et courtes nuits, comme vous le savez déjà … Vivement les vacances !
Mais il est tout de même grand temps de vous montrer ce crop-top d’automne en action. 3€ aux soldes de l’été dernier chez Jennyfer, l’attente pour le porter valait le coup parce qu’il est absolument super. Bien coupé, il est juste assez court pour être associé à mon jean taille-haute de chez New Yorker. Une tenue confortable pour tous les jours et avec laquelle on peut varier facilement les accessoires. 
Bonne fin de weekend à vous .. Et bon début de Décembre, on est déjà le 1er lundi !
Bisous ♥
                Too much homework doesn’t kill homework, unfortunately.
And for me, « year’s end » goes with final projects et short nights, as you may already know … Can’t wait for the holidays !
But it is now time to show you that autumn crop-top in action. Shopped only 3€ at Jennyfer during the last summer sales, it is just short enough to go with my high-waisted jeans from New Yorker. A comfortable outfit for everyday, that you can match with a lot of types of accessories.

I wish you all a good weekend … And a wonderful December start, we’re already the 1st on Monday ! 

Kisses ♥

image
jeans : New Yorker, top : Jennyfer, bag & earrings : Primark
boots & necklace : New Look, watch : Fossil

image

image

image

image

image

autumnal leopard

http://audreymarianne.blogspot.com/feeds/posts/default?alt=rss

image

                Plus que quatre jours bien remplis à tenir et je serais enfin en vacances pour une semaine ! Comme vous avez pu le remarquer il est très dur pour moi d’updater régulièrement ce blog car malheureusement la somme de travail à fournir pour cette année est juste dingue. Du coup, toutes mes soirées et tous mes weekends sont consacrés aux devoirs. Heureusement ce weekend je me suis fait plaisir et je suis allée à une fête foraine avec mon chéri et des amies. On s’est vraiment énormément amusés et j’ai pris quelques photos pour vous ! Mais les images que j’ai à vous montrer aujourd’hui datent de la semaine dernière : j’ai profité de quelques courses à faire sur Bellecour pour improviser une petite séance photo afin de vous montrer à la fois ce petit haut léopard dont je suis tombée amoureuse au détour de petites soldes chez H&M (10€ !) et puis ce sac juste super shoppé lors de ma dernière virée chez Primark à Marseille.
L’automne est définitivement arrivé, bien que ce weekend on ait pu sortir en tee-shirt ahah. Les températures baissent et les journées ont bien raccourcies, j’adore voir les trottoirs pleins de feuilles jaunes et il me tarde ma semaine de vacances pour profiter et me reposer ! 
Des bisous les petits loups ♥

                Four days left full of to-do stuffs and I’ll finaly be on holidays for one week ! As you may have noticed, it is really hard for me to keep my blog updated since i’ve got like a really high mountain of homework everyday .. All my evenings and weekends are dedicated to homework. Forfunately I gave myself some time-off to spend the weekend with my love and some friends and we went to a fun fair where we had so much fun ! I took some photos for you and i’ll show you that on another post. The photos i want to show you today are from last week : I had some stuffs to buy at Bellecour (a famous place in Lyon) and take advantage of that by improvising a little shooting. So here i am with my new favorite leopard-top found at H&M for only 10€ (i love sales) ! Plus, this amazing little thingy at my arm is my new bag from Primark.
Autumn is definitely in the air, even if we were able to go out without any vest this weekend ahah. The temperatures are getting lower and the days are getting shorter, i love seeing the sidewalks full of yellow/brown leaves and i can’t wait to be on holidays to enjoy the weather and take some rest ! 

Love from Lyon ♥

image

top : H&M, shorts : DIY (from my dad’s jeans), boots : New Look
vest : ?,  bag : Primark, watch : Fossil

imageimageimageimageimageimageimage