MAUVE.

http://www.aupaysdecandy.fr/index.rss

IMG_9240.JPG

Les photos en pleine campagne, sont celles que je prends le plus de plaisir à prendre.

Le parfum de l’air ambiant y est tout autre, c’est apaisant, et surtout aucun regard curieux et interloqué ne s’arrête durant notre shooting.

Bref, un vrai moment de plaisir !

blog au pays de candy,blog mode,blog mode au pays de candy,blog mode montpellier,blog montpellier,blog palavas,miss guided,missguided,jupe soleil,jupe midi,crop top,comment porter une jupe midi

blog au pays de candy,blog mode,blog mode au pays de candy,blog mode montpellier,blog montpellier,blog palavas,miss guided,missguided,jupe soleil,jupe midi,crop top,comment porter une jupe midi

blog au pays de candy,blog mode,blog mode au pays de candy,blog mode montpellier,blog montpellier,blog palavas,miss guided,missguided,jupe soleil,jupe midi,crop top,comment porter une jupe midi

blog au pays de candy,blog mode,blog mode au pays de candy,blog mode montpellier,blog montpellier,blog palavas,miss guided,missguided,jupe soleil,jupe midi,crop top,comment porter une jupe midi

TOP BERSHKA

JUPE MISSGUIDED

ESCARPINS ZARA

PANIER PULL&BEAR

 

SECONDE PEAU.

http://www.aupaysdecandy.fr/index.rss

2f31d755bedccf0b7acc273df1d25110.jpg

Les beaux jours sont enfin là, et même si les températures sont très agréables, il n’empêche que les débuts de soirées restent encore assez fraîches.

Et c’est donc avec un doux plaisir que l’on n’hésite pas à enfiler une jolie paire de collants, sous sa robe printanière, afin d’aller boire en toute sécurité, un verre en terrasse, entre amis !

Quand on y réfléchit bien, les collants, quelle belle invention !

C’est vrai après tout, cet accessoire de mode glamour par excellence, combiné à son utilité, ne sont désormais plus à démontrer.

Au fil du temps, le collant est même devenu un élément indispensable dans la garde-robe de toutes les femmes.

En effet, non seulement ils permettent de se réchauffer et de gagner en confort, mais il sublime aussi nos jolies guambettes au fil des saison !

Bref, il nous fait toutes succomber.

Aujourd’hui, il n’est pas rare de trouver des collants déclinés dans toutes sortes de couleurs, de matières, et d’en voir ausi interprétés dans toutes sortes de motifs, des plus classiques aux plus amusants

C’est bien simple, on ne compte plus toutes les références disponibles dans les rayons des magasins ou sur les sites de ventes en lignes

Mais saviez-vous qu’avant d’en arriver à devenir notre meilleur allié, cet accessoire de mode a connu plusieurs étapes marquantes dans son développement.

Heureusement, à l’approche des années 60, l’invention du Lycra révolutionne les collants, ils deviennent alors plus élastiques et souples.

Aujourd’hui, le collant n’a pas pris une ride, on peut le trouver disponible sous divers aspects, comme par exemple opaque, en voile, en lycra, en laine, colorés oumême résille pour les plus fashion d’entre nous… 

En tous les cas, le collant sait sublimer la femme avec finesse et délicatesse, tout en la rendant féminine et sensuelle, telle une seconde peau.

PANTHERE.

http://www.aupaysdecandy.fr/index.rss

panthère,cartier,montre,montre cartier,montre en or,cartier vintage,montre vintage

Les montres, chez nous, c’est une véritable histoire de famille.

Et pour cause, de génération en génération, il s’est vraiment créé une sorte d’attraction autour de ce bel objet.

Sans doute, car cet accessoire si noble et précieux, est devenu, à travers le temps, un symbole fort de réussite sociale incontestable.

Elles sont très souvent bichonnées et chouchoutées comme il se doit, et se transmettent comme un héritage franc et emblématique.

La montre, cet objet sacré que l’on collectionne parfois, ou bien que l’on désire unique et à forte valeur sentimentale.

A chaque période différente de la vie, elle marque une symbolique bien présente. 

Pendant l’enfance, la première montre apparaît tel un objet d’apprentissage et permet de se repérer dans un espace temps qui devient ainsi bien réel !

Peu à peu, en grandissant, et lorsque des étapes importantes de la vie apparaissent, tel que la célébration de fiançailles ou de noces, c’est alors comme un emblème précieux et voulant marquer un fait inoubliable de la vie, que la montre se fait offrir.

D’ailleurs, il existe des plateformes spécialisées dans les montres de luxe vintage, comme Chronoexpert par exemple, où l’on peut dénicher de pures merveilles.

De quoi se laisser à rêvasser, ou se donner des idées pour un futur achat important, pour soi ou pour un être proche !

Chez la femme quant à elle, la montre représente aussi un objet de coquetterie, facilement comparable à un très joli bijou ou une robe de grand couturier.

Pour finir, n’oublions pas qu’à travers la montre, il y a le temps qui passe bien entendu, mais aussi cette promesse que le futur est déjà là.

Personnellement, j’ai toujours eu une jolie collection de montres, j’aime leurs courbes fines, féminines et leurs jolis détails très travaillés.

Mais j’avoue que ma préférée c’est Elle, en photo, juste au-dessus ! Une merveille de chez Cartier, reçu pour mon Anniveraire il y a tout juste quelques semaines, le modèle Panthère, de cette grande maison française. 

Ce qui a inévitablement attiré mon regard, chez cette montre, c’est son cadran orné de diamants et ses maillons entièrement composé d’or qui semble se tisser autour de mon poignet lorsque je la porte.

Rendant ainsi l’ensemble fin, gracieux et lumineux. 

Apportant la touche de féminité parfaite, qui s’accordera à n’importe quelle tenue.

Cette montre, c’est un véritable petit bijou, qui peu à peu, traversera les années avec une singularité incomparable, et que je ne manquerai pas de transmettre à mon tour.

panthère,cartier,montre,montre cartier,montre en or,cartier vintage,montre vintage

panthère,cartier,montre,montre cartier,montre en or,cartier vintage,montre vintage

panthère,cartier,montre,montre cartier,montre en or,cartier vintage,montre vintage

MONTRE PANTHERE CARTIER.

PRETTY WOMAN.

http://www.aupaysdecandy.fr/index.rss

IMG_9231.JPG

Il y a quelques semaines, je suis retombée sur le film « Pretty Woman ».

Un classique me direz-vous, mais finalement, l’âge aidant, je l’ai redécouvert avec mes yeux d’adulte, cette fois-ci !

Et quelle merveille !

Finalement, les comédies des années 90, étaient pleines de belles choses, avec une atmosphère légère et positive, et Julia Roberts est si fraîche et vivante dans ce film.

Cerise sur le gâteau, comme la mode est un éternel recommencement, j’ai même eu de gros coups de coeur sur chacune des tenues qu’elle porte !

Du coup, Viviane (le nom de son personnage), m’a donné encore plus envie de porter mes cuissardes jambes nues, et cela tombe plutôt bien, puisque c’est de toute façon, ainsi, que j’aime le plus les assortir.

IMG_9195.JPG

IMG_9182.JPG

IMG_9170.JPG

IMG_9229.JPG

PULL UNIQLO

GILET LONG LA REDOUTE

JUPE ZARA

CUISSARDES VAGABOND Via SHOES.fr

SAC CHANEL

70s spring vibes – Why do bloggers always need more ? do I ?

http://audreymarianne.blogspot.com/feeds/posts/default?alt=rss

                           « Encore cette blouse ?« . Voilà exactement ce qui m’a traversé l’esprit quand j’ai commencé à compiler les vêtements pour préparer la tenue de ce shooting. Oui parce que cette blouse, vous l’avez déjà vu ici (c’était déjà il y a plus d’un an !). Ce vêtement, je l’adore : je l’ai payé une vingtaine d’euros je crois bien, et je l’ai largement rentabilisé depuis parce que je le porte très très souvent. Je l’associe à des jeans, des jupes, sous des robes à bretelles, … Bref, je le porte. Comme toute personne censée. Alors aujourd’hui j’ai envie de parler d’un thème un peu à contre-sens : pourquoi les blogueuses/blogueurs mode ont-ils toujours besoin de montrer des nouveaux vêtements à leurs lecteurs, et quelle position avoir par rapport à notre époque de sur-consommation évidente ?
J’ai fais ce constat il y a déjà longtemps, mais aujourd’hui ma position sur le sujet à un peu changée. Il y a encore quelques années, j’adorais voir mes blogueuses préférées présenter toujours des nouvelles tenues : c’était source d’inspiration, de renouveau, et il n’y avait pas de sentiment de lassitude. Je comprenais aussi bien sûr la nécessité de proposer toujours un contenu inédit à ses lecteurs, car moi-même je suis une personne qui se lasse facilement. D’autant plus aujourd’hui où la proposition en terme de blogs ne cesse d’accroître : à l’époque il n’y avait qu’une vingtaine/treintaines de blogs mode très connus, alors que maintenant je n’ose imaginer le nombre (et c’est très bien je trouve que chacun fasse ce qui lui plaît !). De même, j’adorais avoir de nouveaux vêtements moi aussi et il arrivait parfois que je porte un vêtement une ou deux fois seulement avant qu’il ne tombe dans les abysses de ma penderie pour n’en ressortir qu’au tri bi-annuel où les pauvres délaissés de ma garde-robe se retrouvaient donnés à des associations. Et puis les années ont passées et j’ai trouvé de plus en plus dommage de dépenser de l’argent dans des vêtements qui possiblement ne dureraient qu’une saison parce que la saison prochaine je m’en serais complètement lassée. Et au final, à craindre la monotonie j’ai fini par craindre la nécessité toujours grandissante d’acheter des nouveautés.
A l’ère des stories instagram où nous sommes redirigés vers toujours plus de sites, c’est devenu très difficile de résister à cette petite robe pour l’été ou aux belles sandales qui, oh génial, sont en soldes ! Swipe up.
Et puis heureusement, dans un éclair de lucidité, je me suis rappellé qui avait commencé à écrire ce blog. Une adolescente d’à peine 15 ans qui pensait qu’il n’y avait pas besoin d’avoir beaucoup d’argent pour « avoir du style ». Une adolescente qui a grandi en lisant Vogue et Glamour et qui recréait les tenues qu’elle adorait avec des vêtements achetés chez Pimkie ou Promod. Une adolescente qui a gardé sa première paire de talons pendant quatre ans en les portant tous les étés, parce qu’elle les adorait et qu’ils n’étaient pas usés. Une adolescente qui récupérait les vieux jeans à son père pour les couper et en faire des shorts, comme les filles sur lookbook.nu. Une adolescente qui ne donnait de la valeur à ses vêtements que de part leur histoire et pas par leur potentiel pour des likes sur instagram.
                           « That blouse again ? ». Here are exactly what crossed my mind when I started piling up clothes for an outfit worth a photoshoot. Because actually you’ve already seen that blouse, right here (more than a year ago !). But I just love that piece of clothing : I bought it for 20 something euros, and the famous cost per wear I got out of it is probably crazy just because I wear it so much. With a pair of jeans, a skirt, underneath a sleeveless dress, … So yeah, I wear it. Like every sane person would. So today what I’d like to talk about might be just a little bit out of the box for someone who consides herself mainly a fashion blogger : why do bloggers always need more new clothes to show on their blog, and what position to adopt in our over-consumption world ?
 I have thought about that for years, but today what I think about it changed a bit. Some years ago, I loved to see my favorite bloggers showing new outfits : it was inspiring, renewing, and I wasn’t getting tired of anything as everything was also so new and shiny. I also got how bloggers need to show new stuffs to their readers, because I was also someone getting easily bored. Especially today in a world where the amount of « fashion » blogs have reached such a point that I will not dare to thing about a number (and I think it really is a good thing that people do what they like !). And I too, loved to get new clothes, to a point where I would sometimes wear a piece one or two times before it getting lost amongst all of the other clothes in my wardrobe until my bi-annual clear out where these would go to charity because I would be so over them. And years went on and the more I grew up the more I thought it was such a shame to spend money on clothes I would only wear for one season. And in the ned, the fear of boredom became the fear of endlessly wanting new things.

In our instagram era where we are always redirected on more websites, it has become very difficult to stay away from that pretty little summer dress or those amazing shoes that, how amazing, are on sales !
Swipe up.

And some day, thankfully, I remembered who started this blog. A teenage girl that wasn’t even 15, who thought that you don’t need much money to have « a style ». A teenage girl whou grew up reading Vogue and Glamour, recreating the outfits she loved with clothes bought at your local store. A teenage girl who kept her first pair of heels for 4 years, wearing them to death because she thought they were so cool. A teenage girl who would cut her dad’s jeans to make trendy shorts like the girls she would see on lookbook.nu. A teenage girl who valued her clothes more for their history than their instagram potential to get more likes.

Alors qui blâmer ? La société parce qu’il y a toujours plus de produits sur le marché ? Les bloggers qui véhiculent toujours plus de liens ? En réalité, je pense que les choses sont plus complexes, mais voilà comment je les vois, de ma petite place de jeune femme de 23 ans qui n’a pas encore de salaire, et qui ne gagne pas sa vie grâce à son blog.

Je pense qu’il n’y a rien à reprocher aux bloggers pour qui c’est le métier de présenter de nouveaux produits, de placer des liens, etc. C’est leur travail. Comme la vendeuse chez H&M qui vous conseille d’essayer cette chemise avec le jean que vous venez d’attraper pour aller en cabine.

  
Est-ce qu’un blogger sur internet ou un vendeur en magasin vous force à acheter ? Je ne le pense pas.

Est-ce que vous pouvez vous faire influencer ? Bien sûr ! Mais il y a aussi certaines personnes qui sont très contentes de tomber sur un vendeur qui conseille, tout comme certains apprécient les liens relayés par les bloggers. Par exemple, j’étais ravie quand une blogueuse que je suis à poster un lien vers un tailleur rose, pile poil ce que je cherchais et en plus dans mon budget. D’un autre côté, je me suis également rendue compte que mes blogueuses favorites étaient souvent celles qui arrivaient à montrer plusieurs fois le même vêtement porté différement. Parce que je m’identifiais plus à ça, que ça me semblais plus accessible en comparaison à des pièces à 1 000€ portées une fois pour un shooting et plus jamais vues.

So who’s to blame ? Society because of the never ending products coming our way every day ? Bloggers that put links everywhere ? Truth be told, I do think it is a little bit more complex than we would think, but here’s how I stand as a young woman of 23 years old, who do not have a salary yet and who do not live thanks to her blog.

I think that there’s actually no need to blame bloggers for anything. It is their job to share new stuffs, to put links to the products, to try out and share things on the internet. They pay their bills with this work. Like the lady or man in H&M that advices you to try the pair of jeans you just took with that beautiful shirt right here.

Do a blogger on the internet or a sales assistant in a shop forces you to buy anything ? I don’t think so.

Do you get influenced ? Hell yes, and that’s pretty normal. And there are actually a lot of people that are very happy about bloggers putting links because it can lead to some pretty good finds (I plead guilty !). On another note, I also realized that my favorite bloggers were also the ones that would were pieces several times, showcasing different ways to wear a shirt or a dress. I love it because it feels like it could be me, wearing my favorite shirts 10 different ways because I just love to wear it ! Much more relatable than clothes worth more than a month’s salary of my boyfriend that I would see on one shoot and then never again.

Alors avec tout ça en tête, j’ai pris cette blouse et je me suis dis « et oui, encore elle, je l’adore« . Après tout, je suis toujours honnête sur mon blog et je n’ai pas envie de véhiculer une image qui n’est pas ce que je suis. 
Je n’ai pas des sommes infinies d’argent à mettre dans des vêtements toujours nouveaux pour être sûre que mes photos sur instagram ne se répètent pas.
Sorry not sorry. J’ai un loyer à payer, des factures, des priorités bien avant les fringues. Alors même si j’adore encore regarder des blogs avec des tenues hors de prix (parce que ça m’inspire et que je pense qu’on peut recréer très facilement des looks de designers à moindres frais !), mon blog ne risque pas de devenir autre chose que le journal sincère d’une jeune femme dont le style évolue et les envies aussi. Et parfois, oui c’est vrai, vous voyez les mêmes vêments portés deux ou trois fois ici. Mais c’est juste la vie. Je ne parle même pas de mon sac Vuitton que vous voyez à tous les shootings depuis des mois ? Et bien oui ce petit truc a coûté un bras et que je l’adore, parce que j’ai préféré faire le choix d’un sac de luxe qui me faisait rêvé depuis des années que de continuer à acheter un nouveau sac chez Mango à chaque saison. C’est aussi ça la vie et ma façon de voir les choses, parce que la mode c’est aussi se faire plaisir. Et au fond, j’aime bien que ça soit comme ça : juste le blog d’une fille normale qui aime la mode et qui aime bloguer pour parler de vêtements – qu’ils viennent de chez Zara ou de chez Dior, que vous les ayez vu pour la première fois ou pour la cinquième, est-ce que ça importe vraiment au fond ?
Car à la fin de la journée, ce qui compte c’est de s’être sentie bien dans sa tenue, pas de savoir si vos statistiques sur instagram ont été bonnes. C’est aussi de rentrer à la maison satisfait de soi-même, en gardant en tête qu’avoir acheté ou non cette dernière paire de bottines que notre blogueuse préférée a montré la semaine dernière n’aurait problablement rien apporté de plus si ce n’est un petit plaisir négligeable face aux grands plaisirs que l’on peut tirer d’une jolie balade en forêt, d’un verre à la terrasse d’un café aux premières journées ensoleillées de printemps ou de la satisfaction personnelle d’être présent pour les gens que l’on aime. Alors ce que je propose aujourd’hui n’est pas osé, pas innovant, pas inventif : 
prenons juste les choses avec une petite pincée de sel et un grand pas de recul, fermons toutes nos applications pendant quelques heures et respirons un grand coup pour nous rappeller qu’après tout, nous ne parlons que de choses matérielles qui ne nous définissent pas.


So with all of this in mind, I took that blouse and thought « yes, this one again, because I love it ». And after all I’ve always been honest on my blog and I don’t want to showcase a image that isn’t me. 
I don’t have endless money to spend on new clothes just to ensure my instagram feed won’t be repetitive.
Sorry not sorry. I have bills to pay, food to buy (because I would really fancy having food on the table every day, hell yes). So even if I still enjoy reading blogs that are out of my reach in terms of clothing (because they are such a great way to get inspired and that I think it is super easy to recreate a designer look with high-street pieces !), my blog can’t compete on that field. It will still remains the diary of a young woman making her way through life and enjoying playing with fashion along the way. So yes, you might see the same piece two or three times here. But that’s just life. And I won’t even talk about my Vuitton bag that you’ve seen on every shoot for months ? That cute thing costs an arm so yes imma wear it ’till the end ! Just because I chose to invest in a bag I’ve been lusting after for years rather than buying a new bag in Mango for each new season. That’s also how I roll because fashion is also about making yourself happy. So in the end, I quite like how things are on here : just the blog of an average girl that loves fashion and blogging about clothes – whether there are Zara or Dior, whether you’ve seen for one time of five, do not really matters I guess.
Because at the end of the day, what will matter is to feel good in your body and outfit, not to know how well were your instagram stats. It is also coming home satisfied of yourself, keeping in mind that those pair of booties your fav blogger showed last week would not have made anything better in the grand scale of things. Not as much as a walk in a forest would, or having a drink on a terace whislt enjoying the first sunny days of spring, or even the personal satisfaction of being here for your loved ones. So here’s what I suggest – it is not daring nor innovating but here it is :
let’s just take all of this with a pinch of salt and a good step back, let’s close all of our apps for a few hours and take a deep breath to remember that in the end, we’re just talking about material things that do not define us.

_____________________________________________________________________________________________________________

SHOP THE LOOK

JavaScript is currently disabled in this browser. Reactivate it to view this content.

___________________________________________________________________________________________
I’M WEARING
blouse : C&A / skirt : Zara / shoes : New Look /
bag : Louis Vuitton / sunnies : Mango / earrings : Mango

SHOES ADDICT.

http://www.aupaysdecandy.fr/index.rss

   nike,converse,shoes.fr,spartoo,spartoo.comme,shoesing,collectionneuse de chaussures

Un Samedi soir d’Avril, chez les « Addict aux Chaussures Anonymes ».

« Euh, Salut tout le monde, j’m’appelle Sabrina, et euh je suis… addict aux chaussures ! »

« Bonjour Sabriiiina !!! »

« Enfin bon, quand je dis addict hein, c’est pas vraiment ça… Disons que j’aime bien les chaussures et que… ben… j’en possède quelques unes…Enfin, un ptit peu plus que quelques unes… »

« Aucun soucis, Sabrina ! Combien de paires as-tu en ta possession ? »

« Ohhhhh…euh…pas tant que ça en fait…J’dirais que euh…environ une trentaine… »

« Très bien, tu possèdes donc 30 paires de chaussures, c’est bien ça Sabrina ? »

« Je… heu… peut-être un peu plus en y réfléchissant bien… »

« De combien de paires exactement es-tu propriétaire, Sabrina ? »

« Une petite centaine… »(Petite voix)

Ceci est une pure fiction bien entendu, mais je suis sûre que bon nombre d’entre vous se reconnaîtront dans ma petite histoire, en bonne collectionneuse de chaussures que nous sommes toutes !

Et malgré le fait que je possède une quantité vertigineuse de modèles en tout genre,  je peux vous avouer que j’arrive encore à avoir encore des envies de jolies paires et de marques précises.

Comme vous le savez j’idolâtre tout particulièrement les chaussures de princesses, au style raffiné, féminin et pailleté !

D’ailleurs, à l’approche de mon anniversaire, d’ici quelques semaines, il y a de jolis modèles de chez Patricia Blanchet, qui me feraient énormément plaisir ! 
Cette créatrice sait imaginer en tout point ce qui peut plaire aux femmes,  en tout cas, me concernant, ces modèles de chaussures correspondent vraiment  à  tout ce qui me plaît.

En attendant de craquer pour ses souliers parfaits, ou que mes amis et ma famille entendent ma bouteille à la mer, je bichonne et m’émerveille devant les paires de mon shoesing déjà existantes et dont je ne lasse pas !

Du coup, je me suis dit qu’une petite rétrospective ne serait pas de trop, afin de mettre en avant l’étendu des dégâts !

nike,converse,shoes.fr,spartoo,spartoo.comme,shoesing,collectionneuse de chaussures

pat1.jpg

nike,converse,shoes.fr,spartoo,spartoo.comme,shoesing,collectionneuse de chaussures

PAT2.jpg

 

SANGUINE.

http://www.aupaysdecandy.fr/index.rss

IMG_9119.JPG

Sanguine, comme mon caractère enflammé qui reflète plutôt bien mes origines italiennes.

Sanguine, comme ma passion pour ses délicieuses oranges juteuses et bicolores que je mangeais par kilo lorsque j’étais petite.

Sanguine, comme les pigments de couleur orangé, que j’aime tant porté au fil de mes tenues.

IMG_9054.JPG

IMG_9105.JPG

 

BLAZER ZARA

JUPE EN SATIN H&M

ESCARPINS BODEN

SAC CHANEL

Et si on partait en voyage ?

http://www.aupaysdecandy.fr/index.rss

 IMG_8985.JPG

S’il y a bien une période de l’année où l’attente du Printemps se fait de plus en plus longue et difficile, c’est bien le mois de Février/Mars !

Le temps est souvent froid et venteux, pour ne pas dire enneigé, au vue des conditions climatiques actuelles, et ce n’est pas mon dernier article qui vous dira le contraire.

Alors pour vivre cette fin d’Hiver du mieux que l’on peut, il y a 2 solutions qui s’offrent à vous !

Hiberner encore de longs jours, tel un animal sauvage au fond de sa grotte humide, ou, et d’après moi il s’agit là de la meilleure solution, s’exiler vers une joli destination, chaude, ensoleillée et paradisiaque.

Jusque là, je suis persuadée que vous êtes totalement d’accord avec moi, voire même que je vous ai redonné le sourire !

Pour ma part, je compte m’offrir un joli voyage très bientôt, afin de pouvoir retrouver l’astre lumineux au plus vite, et surtout  des  températures qui me permettront  de pouvoir  exiber mes nouveaux maillots de bain qui ont fraîchement rejoint mon dressing depuis quelques semaines.

Pour ce faire, je me suis donc rendue en mairie début Janvier, afin de mettre à jour les passeports de mon chéri et moi-même, évitant ainsi, les désagréments de dernières minutes, qui vous parlerons, j’en suis sûre !

Après quoi, il ne reste plus qu’à surfer allègrement sur un site de location de vacances comme celui-ci, puis, bien confortablement installée dans sa grotte, heu pardon, sur son canapé, de dénicher enfin, la destination parfaite qui conviendra à chacun.

Du dépaysement et de la découverte, voilà ce qui peut réjouir bon nombre d’entre nous !

Me concernant, je rêve de petites îles de Sicile, telles que Taormina, ou les colorés et non moins sublimes îles des Cinque Terre.

J’adorerai aussi découvrir la Grèce, et plus particulièrement, pouvoir résider dans le charmant village de Santorini, hébergée dans une jolie chambre d’hôtel avec un mini-jacuzzi sur la terrasse et une vue imprenable sur la mer !

Mes origines italiennes, font que mes envies de voyage, se dirigent facilement vers des pays chauds et méditerranéennes, mais je sais que les destinations nordiques sont aussi très à la mode depuis quelques années, et que les touristes en reviennent émerveillés !

Voilà, désormais, vous savez tout sur mes envies du moment, et si à votre tour, vous souhaitez  m’en dire un peu plus sur les vôtres, n’hésitez pas !

IMG_8991.JPG

IMG_8976.JPG

IMG_9011.JPG

MANTEAU GERARD DAREL

JEANS LEVI’S Via SHOES.fr

PULL UNQLO

BABIES MINELLI

SAC CHANEL

 

COTTON CANDY.

http://www.aupaysdecandy.fr/index.rss

 blog au pays de candy,blog mode,blog mode au pays de candy,blog mode montpellier,blog montpellier,blog palavas,blogmode,blogueuse mode,sac chanel,sac chanel vintage,veste fausse fourrure,baskets chaussettes,baskets adidas,swift run

Il fait beau et le ciel est bleu sur ses photos prisent hier !

Et pourtant, l’envers du décor en est tout autre.

Il fait un froid à vous glacer le sang, le vent vous rentre jusque dans les os, et une fois de plus j’ai un mal fou à laisser mes yeux grand ouverts sans que de grosses larmes ne coulent sur mes joues, tellement ils sont sensibles à ce froid si glaçant !

Et pourtant elle me plaisent bien ces photos.

La lumière est dorée, mes cheveux volent au vent, mes yeux humides sont encore plus verts, et mes nouvelles baskets pailletées sont absolument dingues de confort.

Je ne regrette finalement pas d’avoir braver le froid en cette belle journée d’Hiver, enveloppante comme un nuage de coton.

blog au pays de candy,blog mode,blog mode au pays de candy,blog mode montpellier,blog montpellier,blog palavas,blogmode,blogueuse mode,sac chanel,sac chanel vintage,veste fausse fourrure,baskets chaussettes,baskets adidas,swift run

blog au pays de candy,blog mode,blog mode au pays de candy,blog mode montpellier,blog montpellier,blog palavas,blogmode,blogueuse mode,sac chanel,sac chanel vintage,veste fausse fourrure,baskets chaussettes,baskets adidas,swift run

blog au pays de candy,blog mode,blog mode au pays de candy,blog mode montpellier,blog montpellier,blog palavas,blogmode,blogueuse mode,sac chanel,sac chanel vintage,veste fausse fourrure,baskets chaussettes,baskets adidas,swift run

blog au pays de candy,blog mode,blog mode au pays de candy,blog mode montpellier,blog montpellier,blog palavas,blogmode,blogueuse mode,sac chanel,sac chanel vintage,veste fausse fourrure,baskets chaussettes,baskets adidas,swift run

blog au pays de candy,blog mode,blog mode au pays de candy,blog mode montpellier,blog montpellier,blog palavas,blogmode,blogueuse mode,sac chanel,sac chanel vintage,veste fausse fourrure,baskets chaussettes,baskets adidas,swift run

 MANTEAU ZARA

PANTALON STRADIVARIUS

BASKETS ADIDAS Via SHOES.fr

SAC CHANEL

V.I.P

http://www.aupaysdecandy.fr/index.rss

 blog au pays de candy,blog mode,blog mode au pays de candy,blog mode montpellier,blog montpellier,blog palavas,boden,chaussures boden,sac chanel,sac chanel vintage,timeless,h&m,long manteau,kiabi

Je ne porte quasiment jamais de lunettes de soleil.

Et pourtant en bonne sudiste, je ne devrais pas les lâcher !

Mais les rares fois où je porte cet accessoire sur le bout du nez, j’ai l’impression que je m’apprête à monter les marches de Cannes !

Certainement mon côté timide qui prend le dessus dans ces moments là.

blog au pays de candy,blog mode,blog mode au pays de candy,blog mode montpellier,blog montpellier,blog palavas,boden,chaussures boden,sac chanel,sac chanel vintage,timeless,h&m,long manteau,kiabi

blog au pays de candy,blog mode,blog mode au pays de candy,blog mode montpellier,blog montpellier,blog palavas,boden,chaussures boden,sac chanel,sac chanel vintage,timeless,h&m,long manteau,kiabi

blog au pays de candy,blog mode,blog mode au pays de candy,blog mode montpellier,blog montpellier,blog palavas,boden,chaussures boden,sac chanel,sac chanel vintage,timeless,h&m,long manteau,kiabi

blog au pays de candy,blog mode,blog mode au pays de candy,blog mode montpellier,blog montpellier,blog palavas,boden,chaussures boden,sac chanel,sac chanel vintage,timeless,h&m,long manteau,kiabi

 

MANTEAU METISU

JEANS DIESEL Via SHOES.fr

TOP H&M

ESCARPINS BODEN

SAC CHANEL